Offre spéciale: Tout pour gagner aux Paris Hippiques                               en 4 guides + 3 cadeaux bonus   En savoir plus...

lundi 20 juillet 2020

Quinté 100% féminin

Photo scoopdyga.com

Les meilleures femmes jockeys prendront le départ d’une édition spéciale du Quinté le jeudi 23 juillet, à 13H50, à l’hippodrome ParisLongchamp. Tous les jockeys seront des femmes ! Ce sera l’occasion de découvrir des sportives de haut niveau. Entrée gratuite.



Habituellement, les courses sont l’un des rares sports mixtes, hommes et femmes prenant le départ des mêmes compétitions. Sur près de 600 jockeys professionnels de Galop en France, on compte 130 femmes.

En 2019, le Quinté réservé aux femmes jockeys avait été remporté par Coralie Pacaut qui s’était également classée, la même année, première femme au palmarès 2019 des jockeys, à la 12e position (avec 71 victoires et 267 places parmi les 5 premiers). A l’occasion de ce Prix de la Vénus de Paris – Grand Prix des Femmes Jockeys, Coralie Pacaut aura à cœur de signer un doublé !

Il lui faudra compter avec l’opposition des meilleures femmes jockeys qui devraient également être au départ de ce Quinté : Delphine Santiago, Axelle Nicco (actuelle 1ère femme au classement), Marie Waldhauser, Marie Velon, Mickaëlle Michel, Aude Duporté, Lily Le Pemp, Adeline Merou, Sarah Callac, Pauline Dominois, Lucie Oger, Chrystal Miette, Léa Bails, Frida Valle Skar, Luana Lalung, Laura Grosso, Elaura Cieslik, Jessica Marcialis, Cecilia Poirier, Laurie Foulard, Laura Poggionovo,…

La jockey française Mickaëlle Michel s’est notamment illustrée à l’international ces derniers mois. Elle vient de remporter une course de Groupe (le niveau d’excellence du Galop) en Italie et elle détient le record de victoires au Japon pour un jockey étranger avec une licence temporaire. L’hiver dernier, en l’espace de seulement 2 mois, elle a signé 30 victoires, 30 2e places et 30 3e places ! Une performance inédite qui lui vaut aujourd’hui d’avoir de très nombreux fans au Japon. Elle sera de retour cet hiver dans cette grande nation des courses pour une deuxième saison.

37 % des salariés de la filière hippique sont des femmes

La présence croissante des femmes dans les pelotons de courses de Galop est le reflet de la proportion de plus en plus importante de femmes dans la filière.
Selon l’Observatoire Social 2020 de l’AFASEC, la structure d’enseignement qui prépare aux métiers des courses, 37 % des salariés de la filière hippique sont des femmes. Entre 2010 et 2019, le nombre de femmes a augmenté de 18,4%. La tendance est encore plus marquée chez les plus jeunes : chez les moins de 30 ans, 48,7 % des effectifs sont féminins (contre 45% en 2010).

France Galop